Once upon a time..



Après les contines avec les 'Happy endings', (fins heureuses) nous revenons de nouveau à la 'réalité'. Mais cette réalité semble parfois plus folle que les rêves les plus incroyables ou cauchemardesques.
Comment est-il possible que nous soyons en train d'arriver là de nouveau? Est ce que c'est ainsi inévitable que l'espèce humaine engendre les êtres aussi fous de vouloir courtiser de temps à autre le diable? Car prétendre le contraire, prétendre que l'on est véhiculé par Dieu lui-même pour purger le monde de ce qu'un trop plein de folie et de vanité estime être l'essence même du mal, n'est que de la mégalomanie diabolique. La vieille, récurrente, prétention Luciferesque.

En regardant autour de nous aujourd'hui, combien de Churchills, combien de héros existeraient-ils? Tout est un peu flou, mais c'est probable qu'il y en a. Ils se sont déjà manifestés ici et là. Certains discours aussi remarquables que courageux les font valoir d'ailleurs, et ils ne viennent pas du côté Occidental ni Oriental, du moins pas encore. Mais les héros de demain attendent dans les coulisses, certains découragés par des circonstances imprévues et assez imposantes, ou agressés par des oppositions qui à défaut d'avoir des arguments politiques valables, se déprécient toujours en utilisant des tactiques de diffamation. La facilité à court terme des médiocres. D'autres sont fatigués de l'opinion mondiale aussi myope, naïve ou simplement stupide, ou toujours trop facilement influencée, sinon carrément préjugée.

Mais ce scénario n'est-il pas l'épitomé de l'histoire de la civilisation? N'est-il pas une répétition inlassable, presentée de manière toujours variée, de la défense de la liberté d'humanité?
Et en somme cette histoire extraordinaire, n'est elle pas un conte épique incroyable? N'est-elle pas quand même une séquence des événements souvent fondés sur le même thème, qui malgré la traversée des horreurs inoubliables, atroces, infernales et impardonnables, aboutit finalement et malgré tout à un autre jour plus heureux?

Parmi la montagne des livres qui refletent cette verité avec une perception ironique, on pense aux œuvres de Chaucer, de Dante, de Shakespeare, de Molière, aux œuvres de Dostoyevsky, ou à celles de Victor Hugo et à celles de 'reforme sociale' de la même époque de Dickens. On pense à 'La Source Vivre ('The Fountain Head') de Ayn Rand, au 'Le Seigneur des Anneaux' ('Lord of the Rings') de Tolkein, et  à 'Avatar', dernièrement film magnifique de James Cameron.

Tous les classiques à travers notre histoire, sont basés sur elle, inspirés par cette réalité. Ce conte merveilleux de humanité qui va sans doute nous faire découvrir le cosmos. Car rien au monde n'empêchera l'humanité de survivre pour suivre son chemin. Malgré tous les obstacles barbares et inimaginables, la nature humaine à son meilleur, ne garantit-elle pas que finalement il y aura toujours des 'Happy endings'? 
                                                        _____
         
                                   Texte  © Mirino (PW). Modified image by Mirino. July, 2010